Ambassade de Belgique au Pérou

La Belgique au Pérou, en Bolivie et en Equateur

Bienvenue !

 

Services Offerts par l'Ambassade

Étant donné la situation actuelle au Pérou, en Équateur et en Bolivie en ce qui concerne le virus Covid-19, les services fournis par l'ambassade se concentrent sur un certain nombre de services essentiels.

Pour les services consulaires, veuillez nous contacter à l'adresse suivante : lima@diplobel.fed.be . Si nécessaire, vous pouvez également aller physiquement à l'ambassade. Vous devez prendre rendez-vous à l'adresse lima@diplobel.fed.be.

Lorsque vous vous rendez à l'ambassade, veuillez respecter les mesures sanitaires suivantes :

  • Vous ne vous rendrez à l'ambassade que si vous avez un rendez-vous. Vous pouvez en faire la demande en envoyant un courriel à lima@diplobel.fed.be.
  • Si vous avez de la fièvre (37,5°C ou plus) ou des signes et symptômes de coronavirus, annulez votre rendez-vous, NE venez PAS à l'ambassade. Une fois que vous êtes complètement rétabli, vous pouvez demander un nouveau rendez-vous.
  • N'entrez pas dans l'ambassade avant l'heure du rendez-vous.
  • Portez un masque de protection. Les visiteurs arrivant sans leur propre masque ne seront pas admis. Aucun masque ne sera fourni.
  • Utilisez un désinfectant à base d'alcool à l'arrivée et avant de toucher l'équipement biométrique.
  • Respectez la distance sociale (1,5 m).
  • Demande de visa : Pour éviter les longues files d'attente, les documents NE sont PAS vérifiés à la réception. Préparez votre dossier avec soin en suivant la liste des documents requis et dans le même ordre. Attention : vous devez également prendre rendez-vous pour remise et le retrait des documents.
  • Merci de votre compréhension.

 

Restrictions d'Accès au Territoire Belge et Demandes de Visa

L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne a pris fin le 19 avril. En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes restent d’application. Un avis de voyage négatif reste en vigueur pour tous les voyages non essentiels.

Belges et residents UE:

Les voyages non essentiels en Belgique ne sont plus interdits aux personnes ayant la nationalité ou la résidence principale dans un pays de l'Union européenne ou de la zone Schengen, ou ayant leur résidence principale dans un pays tiers figurant sur la White List de l'UE.

 

Péruviens, Boliviens et Equatoriens (non-résidents UE):

Personnes qui n’ont pas la nationalité d'un pays de l'UE ou de la zone Schengen et qui ont leur résidence principale dans un pays tiers ne figurant pas sur la White List de l'UE ne peuvent pas se rendre en Belgique sauf pour une raison essentielle (voir ci-dessous)Plus d'information sur les restrictions d'accès ici.

  • Raisons familiales impérieuses: par exemple dans le cadre de la coparentalité ou rendre visite à son partenaire, pour assister au cérémonies de mariage ou aux funérailles d’un proche.
  • Raisons humanitaires: par exemple pour une raison médicale, pour aider une personne âgée
  • Déplacements liés aux études
  • Raisons professionnelles
  • Autres raisons urgentes: par exemple prendre soin d’un animal, déménager
  • Pour les demandes de visa, veuillez consulter la section "Visa pour la Belgique" (en espagnol) de notre site web.

 

Retour en Belgique

Le transporteur est tenu de contrôler que les voyageurs, préalablement à l'embarquement, sont en possession des documents nécessaires (le test PCR négatif; la preuve d'introduction PLF; l'attestation de voyage essentiel/visa). En l'absence d'un de ces documents, le transporteur est tenu de refuser l'embarquement. Le transporteur contrôle à nouveau que la déclaration sur l'honneur est remplie à l'arrivée sur le territoire belge.

I. Test PCR

Tous les voyageurs, à partir de l'âge de 6 ans, n'ayant pas leur résidence principale en Belgique, en provenance d’une zone rouge (comme le Pérou, l'Équateur, la Bolivie) se rendant en Belgique, devront présenter le résultat d'un test PCR négatif (effectué au plus tôt 72 heures avant le départ pour le territoire belge). 

 

II. Passenger Locator Form

Tout voyageur (quelle que soit sa nationalité ou sa résidence) doit garder sur lui la preuve d'introduction du Public Health Passenger Locator Form (PLF) pendant tout le voyage jusqu'à la destination finale en Belgique et pendant les 48 heures qui suivent. S'il n'est pas possible d'obtenir une telle preuve, le voyageur est tenu de garder sur lui une copie.

 

III. Quarantaine et Tests PCR

Tous les voyageurs en provenance de l’Amérique du Sud devront obligatoirement respecter une quarantaine de sept jours et réaliser un test PCR le premier et le septième jour de cette quarantaine. Le Passenger Location Form permettra à la police de repérer les personnes qui ne se font pas tester à leur retour. Toute personne qui ne respecte pas les règles relatives au dépistage s’expose à une amende corona de 250 euros.

 

IV. Attestation de Voyage Essentiel

Tous les voyageurs qui ont la nationalité péruvienne, équatorienne ou bolivienne y qui n'ont pas leur résidence en Belgique doivent être en possession d'une attestation de voyage essentiel ou d'un visa délivrée par l'Ambassade de Belgique à Lima. En l'absence de cette attestation, le transporteur est tenu de refuser l'embarquement.

 

V. Plus d'Information

Via www.info-coronavirus.be.

Nous vous conseillons également de consulter les conseils de voyage de nos ambassade et consulat dans votre (vos) pays de transit (p.ex. les Pays-Bas, la France) pour connaître les mesures de transit en vigueur et de contacter nos collègues en cas de doute.

Actualités

17 avr

Aujourd'hui, 760 000 masques sont envoyés à Conakry via le mécanisme d'aide d'urgence B-FAST. C'est la réponse de la Belgique à la demande d'aide que la Guinée a soumise au mécanisme européen de protection civile (UCPM) dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Comme le reste du monde, la Guinée a été frappée par la pandémie. Toutefois, la situation sanitaire est encore compliquée par une épidémie de rougeole, une épidémie de fièvre jaune et, récemment, par de nouvelles infections par le virus Ebola, qui, ensemble, exercent une pression énorme sur les installations médicales.

16 avr

En marge de la 64e session de la Commission des Nations Unies sur les stupéfiants (CND), la Belgique a organisé avec d'autres partenaires un événement sur l'accès équitable aux médicaments contrôlés en temps de crise.

15 avr

A partir de ce 15 avril, la Belgique prend la présidence du Groupe d’Experts Gouvernementaux (GGE) dédié aux technologies émergentes dans le domaine des systèmes d’armes létales autonomes, les soi-disant "Robots tueurs". Ce groupe d’experts, qui se réunit dans le cadre de la Convention sur certaines armes classiques à Genève, a pour objectif de clarifier les enjeux légaux, technologiques et militaires soulevés par ces nouvelles technologies, principalement au regard du respect du droit international humanitaire.

13 avr

Aujourd'hui, le Comité d'aide au développement (CAD) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie les chiffres de l'aide publique au développement pour l'année écoulée. Ce Comité d'aide au développement regroupe les principaux donateurs de la coopération internationale.

12 avr

Cinq mois après le début du conflit dans le Tigré nous parviennent de plus en plus de témoignages faisant état de violences extrêmes. La ministre de la Coopération au Développement, Meryame Kitir, a dès lors décidé d'augmenter de quatre millions d'euros les fonds destinés au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), spécifiquement pour l'accueil et la protection des victimes.